Au départ ! Pourquoi fumer ? 

-     Faire comme les autres.

-          Se donner une contenance.

-          Montrer qu’on est capable d’entrer soi-disant dans le monde des adultes.

-          Par plaisir.

La finalité de l’histoire ! ! !

-     Vous êtes complètement dépendant d’une drogue.

-          Vous toussez et crachez souvent le matin.

-          Vous FINANCEZ très chèrement l’anticipation de votre mort et votre vie

s’éteindra probablement dans des douleurs atroces.

-          Vous assurez votre déchéance totale vis à vis de vos proches.

Ce tableau est franchement noir, mais malheureusement il se clone sur terre à des millions d’exemplaires, « à cause de la dépendance de la nicotine"

 

Les fabricants de cigarettes, marchands de mort autorisés ont mis au point depuis plusieurs années des additifs baptisés agents de saveur ou de texture mélangés au tabac et cette alchimie pour exemple : L’acide cyanhydrique (toxique violent) et l’ammoniac favorisent le goût, la senteur, la dépendance de la nicotine et le cerveau en réclame de plus en plus.

Ce mélange chimique est très efficace pour la dépendance de la cigarette, mais avec la combustion et la chaleur + 600°C, les additifs chimiques se transforment à ce niveau en substances très hautement cancérigènes.

 

PRINCIPALE CAUSE Á EFFET…

 

Après 40 ans, « plus de 50% » de fumeurs hommes ou femmes sont atteint par  un rétrécissement progressif des bronches.

La BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) est une maladie dont vous n’avez sans doute jamais entendu parler… Et pourtant elle est « la troisième cause de mortalité » par maladie en France. Cette maladie reste méconnue des médecins  et ignorée des victimes. Elle n’est malheureusement découverte qu’à un stade de dégâts anatomiques importants.

Cette maladie est un manque de souffle provoqué par le rétrécissement des bronches à la suite d’une atteinte inflammatoire.

Ce rétrécissement, qui s’installe peu à peu mais de façon permanente, empêche le passage de l’air et entraîne un essoufflement, d’abord à l’effort, puis au repos.

En 10 à 15 ans, la maladie peut évoluer vers une insuffisance respiratoire, le poumon devenant « incapable » d’assurer la bonne oxygénation  du cœur et du corps, réclamant ainsi une assistance respiratoire par masque ou sonde d’au moins 15 heures par jour.

 

En France 30.000 personnes vivent en permanence avec une assistance respiratoire 24h/24h. Il est malheureusement constaté qu’à ce stade la phase terminale est proche.

 

Avant qu’il ne soit trop tard… si vous commencez à tousser, cracher, avoir un manque de souffle, le tout représente une alerte sérieuse et l’arrêt du tabac s’impose, car de récentes études ont prouvé que l’arrêt du tabac permettait « de stopper net » l’évolution de la maladie et de s’estomper voir disparaître avec le temps.

 

Information : Ancien gros fumeur de 3 paquets de cigarettes et plus par jour pendant

35 ans, ayant terminé par du tabac à rouler par souci de fausses économies, j’ai cessé instantanément et définitivement de fumer depuis le 6 octobre 2000.

 

Si vous êtes motivé (e) pour vous arrêter de fumer, je peux vous aider !

 

TechniqueHypnose comportementale